Mariage à l’église ou pas ?

04 mars

L’annonce du mariage est faite aux parents. Maintenant il faut s’organiser. C’est une grande étape de passer. Alors quelle est la suivante ? Choisir la date ? Ou pour ceux ayant une confession, une question peut-être tout aussi importante, église ou pas église ?

J’y crois, j’y crois pas

C’est indéniable, encore beaucoup de jeunes femmes (terminé le mot mademoiselle) ont toujours ce sentiment que seul le seuil de l’église correspond au lieu propice pour recevoir du riz ou des confettis sur une magnifique robe… pas forcément blanche ou resplendissante, pas forcément longue ou bouffante, une coiffure pas forcément revêtue d’un voile mais assurément couronnée de faux diamants scintillants.

J’y crois

D’autres jeunes femmes ou jeunes hommes respectent leur religion, alors pas besoin de se poser la question : « Ce sera l’église catholique, évangéliste ou protestante C’est la confession qui détermine sur quelles marches le riz sera lancé. ».

Cela ne dépend pas de nous

Et parfois certains ne souhaitent pas décevoir leurs parents, si chers, qui viennent enfin d’accepter de les laisser s’envoler. Et là, viendra le jour J où chacun des futurs époux verra se poser sur le visage des anciens, placés sur les bancs de devant, par respect (c’est à dire pour mieux voir, mieux écouter, chanter et participer) le sourire de leur souvenir : leur propre mariage.

Alors vous choisissez quoi mariage à l’église ou pas ?

Après tout, ça doit être votre journée et ce sera le seul de votre vie dont vous serez vraiment l’acteur (les deux autres étant votre naissance et votre enterrement !). Et puis, cela permettra à tout le monde d’avoir assez de temps pour se retrouver, discuter, ou encore avoir envie de rester et de participer au vin d’honneur. Et pour ceux qui arrivent toujours en retard, l’église est un plus car au moins ils verront la fin (c’est un peu long parfois). Bien évidemment, il ne faut pas omettre que cela permet à chaque génération de s’y retrouver et autre élément à ne pas négliger, la robe et le costume ayant été mis en valeur à deux occasions, cela pèsera dans leur amortissement !

Pas de doute, il faut inclure l’église dans cette journée.

Une envie : celle d’avancer au bras de votre père. Votre futur époux devant l’autel logiquement avec un regard époustouflé, la bouche fermée par politesse et le cœur rouge vermeil frappant plus vite que la vitesse de la lumière. L’envie d’avancer lentement au regard de tous, connus et inconnus, présents pour VOUS. L’envie aussi que votre union ne soit pas seulement des mots associés aux droits et devoirs d’un citoyen (la mairie) mais aussi des mots d’amour, d’union et de descendances.

question-mariage-a-l-eglise

Pas encore choisi ?

Après tout, l’essentiel c’est que votre union soit scellée solidement par un représentant de l’état et que votre cher (chère) et tendre porte définitivement une trace de votre présence dans sa vie, sur son corps à la vue de tous (toutes). A l’issue de cette étape, vous serez liés et chacune de vos futures actions ou décisions seront désormais communes. L’important ce sera de faire la fête ensemble toute la nuit, entre amis et famille et motiver les plus jeunes à vous rejoindre pour votre futur déménagement. Se marier, c’est juste une formalité non ?! Donc l’église, on fait une croix dessus, les invités iront plus vite au vin d’honneur.

Et voilà c’est fait !

Vous avez de nouveau une preuve que tous les deux c’est un bon choix, vous avez réussi à vous mettre d’accord. Que c’est bon d’aimer ! Bon, dans quelques jours, il faudra tout de même vraiment choisir la date !

Partager :Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0