À sa future belle-famille …

29 décembre

Ou comment survivre au rôti de bœuf de belle-maman

Vos mains sont moites, vos jambes flagellent sur le paillasson faussement accueillant qui sous ses airs de « BIENVENU » semble vous narguer. Impossible de faire marche arrière, la porte de l’enfer s’ouvre devant vous et le cerbère à trois têtes est là, en première ligne, prêt à vous dévorer, plaquant sur son visage un sourire carnassier. Vous avez l’impression d’être Blanche-Neige face à sa marâtre, la méchante reine… Non, non, plutôt comme un des 101 Dalmatiens devant Cruella. Cette femme veut votre peau pour s’en faire non pas un manteau, mais un paillasson qu’elle posera là, devant sa porte pour s’essuyer les pieds à chaque fois qu’elle rentrera chez-elle !

belle-famille-annonce

Vous : Au-secours ! Non pas ma peau !


Jules : Réveille-toi chérie on est arrivé chez mes parents.

Juste un mauvais rêve

Dieu merci tout ça n’était qu’un mauvais rêve. Quoi j’exagère ? Bien alors nous allons à nouveau devoir mettre les choses à plat. Pour celles qui secouent la tête en minaudant « moi ma belle-mère est
a-do-ra-ble » je n’ai qu’un mot à dire : MENTEUSES ! Menteuses ou grandes naïves. Dans la vie il existe deux sortes de belles-mères. Les belles-mères normales qui assument complètement et saupoudreront votre vie de petites réflexions plus ou moins sibyllines afin de vous faire sentir que vous n’êtes « que » une pièce rapportée qui lui a volé son fils chéri. Et il y a les belles-mères plus malines, plus sournoises, en un mot manipulatrices. Ces belles-mères joueront la carte gentillesse et complicité pour mieux vous contrôler, ou plus exactement pour continuer d’avoir le contrôle sur Jules. Plus difficile de dire non à une belle-mère qui est siiiiiiii gentille avec vous, non ?
Si vous n’en démordez pas soit, mais je vous suggère tout de même d’aller visionner quelques Disney, qui selon moi sont sans aucun doute le summum de la mièvrerie toutes catégories confondues ! Hé bien même là, les princesses pourront vous en redire sur leurs marâtres !

reaction-annoce-mariage

Revenons à nos moutons … Enfin, à notre bœuf !

Retour à la réalité, pas de cerbère, mais ce petit sourire a un petit air de déjà-vu. Vous enfilez diligemment vos chaussons (si, si) et restez collée à Jules sans ouvrir la bouche lui laissant le loisir de raconter par le menu toutes les banalités affligeantes par lesquelles il faut bien passer quand on a rien à se dire.
Heureusement, tout comme votre père, beau-papa est à cheval sur l’heure du déjeuner. Et puisque toutes les platitudes météorologiques ont été épuisées on passe enfin à table. Si chez vos parents vous aviez désespérément tenté d’attirer l’attention sur votre annulaire gauche, ici toutes les excuses sont bonnes pour glisser vos mains sous la table. Alors que vous arrivez tout juste à calmer le tremblement qui agite vos jambes, Jules plein de sa bonne humeur et de son optimisme inébranlables n’attend même pas que le rôti soit sur la table et avec le même enthousiasme que s’il avait gagné le 53ème boss de WoW vous saisit le poignet en l’air et…

Mise en situation :

Jules : ON VA SE MARIER !!!


Eux : [silence]


Jules : C’est cool non ?!


Beau-papa : Félicitations à vous deux !


Belle-maman : [silence]…découpant frénétiquement le rôti de bœuf.


Vous : Mer…Merci


Belle-maman : Tu veux de la sauce sur ton rôti ?


Vous : …Oui.


Belle-maman : Il va falloir faire attention à ce que tu manges si tu veux rentrer dans une robe de mariée !

Tout est dit ! Et je pense pour ma part que ce billet doit s’arrêter ici. Pourquoi ? Parce que ce qui se passe après sera beaucoup moins croustillant et perdrait tout intérêt au regard de ce pur moment d’anthologie. Pour ceux et celles qui pensent toujours que j’exagère je me dois de dire que cette phrase mythique n’est en aucun cas une coïncidence et est tiré de faits tout à fait réels ! Je laisse donc à votre imagination la suite à donner à cette annonce mémorable en ayant toutefois une pensée émue pour toutes les mamans qui ont un fils (ou pire encore plusieurs fils) et qui seront un jour des belles-mères !

mari-et-femme

 

By Alex
 

Partager :Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0